Portail santé des chèvres

Actualités et informations utiles sur les maladies caprines

Contrôler son thermiseur avant les mises-bas

La thermisation du colostrum à 56°C pendant 1 heure est le principal moyen de limiter les conséquences du CAEV chez les adultes et les arthrites à mycoplasmes chez les chevreaux. Elle est particulièrement recommandée lors de distribution de colostrums ou laits de mélange.

Une température minimale de 56°C est nécessaire pour agir efficacement sur les pathogènes ciblés, mais sans dépasser 60°C pour ne pas dégrader les anticorps. Cette dégradation peut être constatée par un aspect gélifié du colostrum dans les cas extrêmes, ou de façon plus sensible en comparant par des mesures en laboratoire la concentration en IgG avant et après thermisation.

Le premier critère tient à la précision du matériel utilisé, les thermiseurs « premier prix » ne permettant pas de stabiliser la température du colostrum. Les thermiseurs de qualité assurent quant à eux un ajustement continu de la température.

Les phases de montée et de retombée en température du colostrum doivent être limitées, car elles s’additionnent au cycle d’une heure à 56°C et peuvent contribuer à dégrader les anticorps. Il est notamment indispensable de retirer le colostrum du thermiseur dès la fin du cycle, voire de le refroidir si la baisse de température est trop lente.

L’utilisation de bouteilles plastiques est intéressante pour éviter de mélanger les colostrums, pour les conserver plus facilement, ou pour thermiser des petits volumes. Il faut cependant prendre en compte le fait que les variations de températures sont plus lentes à l’intérieur de ces contenants.

Après thermisation, le colostrum doit être protégé des poussières et mouches, et conservé à 4°C s’il n’est pas utilisé dans la demi-journée suivant la thermisation, car il constitue un véritable milieu de culture pour les bactéries pouvant le recontaminer. Il peut ensuite être congelé pendant un an pour pallier un manque de colostrum de qualité (> 24% BRIX).

Le thermiseur doit être entretenu régulièrement et stocké dans un local modérément exposé aux poussières et à l’humidité. L’entretien du système électronique par le fabriquant doit être fait tous les 3 ans environ. Il est dans tous les cas recommandé de vérifier la température du colostrum à différents moments du cycle pour s’assurer que la thermisation est efficace.

Financements